Live Reports & Pics

WALL OF DEATH + KID KARATE (20/02/14) – La Maroquinerie

Jeudi soir, nous avons pu retrouver nos chers musiciens de WALL OF DEATH à la Maroquinerie dans le cadre des nuits de l’alligator.

Le groupe qui a participé au Austin Psych Fest et que l’on rapproche souvent des Black Angels, n’a pas à rougir des pontes du genre. Grand nom de la scène psychédélique en France comme à l’étranger, le trio sait nous emmener là où il faut aller. La salle se remplit peu à peu et nous attendons avec impatience le début du set, entre autre parce qu’on nous a fait la promesse de morceaux inédits. Alors que les premières notes se font entendre, on se sent partir vers des sommets grâce à des morceaux que l’on a écouté et réécouté au point de connaitre la moindre modulation et le moindre riff.

wod1
Gabriel Matringe , stoïque, fait sonner ses accords tribulants et puissants. Adam Ghoubali enchaine, la sueur au front (comme tout batteur qui se respecte), des rythmes effrénés. Tandis que Brice Borredon ondule derrière ses claviers, hypnotique.Les nouveaux morceaux plus aériens et nuancés, sans ôter la patte significative du groupe, nous offrent une facette plus expérimentée, une volonté du groupe d’innover, de sortir un peu de l’univers calfeutré du premier album.
Le public oscille la tête en mesure, l’atmosphère vibrante semble se retenir ou être retenue, au risque d’imploser. Entre douceur féline et violence ouatée, les musiciens semblent lever le rideau de velours d’un sombre salon victorien où s’ébattent des filles de joies sous opium.

En live (ou en vinyle), Wall Of Death c’est de la musique dont on n’arrive pas à se lasser.

From Hell With Love

Malheureusement lorsque KID KARATE monte sur scène 30 minutes plus tard, la Maroquinerie n’est plus aussi remplie que pour WOD, qui draine un public parisien fidèle mais un peu exclusif pour le coup …. C’est bien dommage car ils n’ont pu profiter de la fougue du jeune duo irlandais. Avec un chanteur/guitariste traversant la salle à plusieurs reprises, l’ambiance festive est terriblement rock n’roll, grâce à deux musiciens qui nous rappellent que la formule « gros son à deux », reste terriblement efficace lorsqu’elle est exécutée avec talent.

1

2

0 comments on “WALL OF DEATH + KID KARATE (20/02/14) – La Maroquinerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :