Live Reports & Pics

ALT-J (29/09/14) – Casino de Paris

C’est avec une certaine impatience que nous attendions le retour de ALT-J sur le sol parisien.  Une semaine après la sortie de son deuxième album, « This Is All Yours« , les anglais doivent assumer leur statut de groupe phare de la scène pop suite au succès planétaire d’un premier LP indispensable. Sold out en quelques heures, c’est dans la salle à l’ambiance feutrée du Casino De Paris que le rendez vous était fixé.

On a déjà vu ALT-J plusieurs fois en live et nous savions à quoi nous attendre. Si le groupe ne révolutionnera sans doute jamais le spectacle vivant, on vient chercher un moment quasi religieux , un moment de bien être porté par des mélodies imparables et des chansons , devenues tubes, promises à l’éternité.
« Hunger Of The Pine » est joué sans surprise en ouverture et la mise en route est parfaite pour enchaîner sur « Fitzpleasure  » et « Something good » hits du premier album. L’alternance entre les morceaux des deux LP sera de mise durant la totalité du show. « Mathilda » est certainement devenu une chanson générationnelle dans laquelle le public s’engouffre avec émotion en y reprenant le refrain à la demande d’un Joe Newman fermant les yeux de bonheur.

DSCN9036

« Left Hand Free« , peut être la chanson la plus rock du groupe, est déjà devenue un classique à l’image de « Tesselate » et « Taro » toujours parfaitement exécutées. Cette perfection dans l’interprétation est aussi ce que l’on pourrait reprocher au groupe, mais devant une intensité émotionnelle aussi palpable, il est difficile de leur en tenir réellement rigueur. Soulignons également la qualité des éclairages contribuant largement à la qualité du spectacle. On n’assiste pas à un concert de ALT-J sans y donner un peu de soi. Leur musique requiert une attention particulière qui ne permet pas la déconnade entre camarades, on écoute, on s’imprègne, sinon on passe à côté….. Avec le nouveau titre « Nara« , les britanniques nous font vivre le meilleur moment de la soirée. Déconstruit tout en étant mélodique, « Nara » et sa complainte finale nous emmène loin , on ferme les yeux pour rentrer dans une sorte de spleen jouissif. Tout simplement beau.

« Breezeblocks » en final se chargera de rappeler à la salle que les gars sont aussi capables de faire remuer (toutes proportions gardées) l’assistance qui reprend les « please don’t go » à l’unisson. Gus Unger-Hamilton , claviériste au français quasi parfait, se lance dans des remerciements chaleureux avant que tout le monde ne disparaisse définitivement de l’autre côté du rideau …..

Une nouvelle fois, ALT-J a démontré que sa pop déstructurée et inclassable est une merveille de création. N’attendons pas de folie , de démesure, le groupe ne sait pas et ne veut certainement pas, sa musique n’est pas faite pour. Le succès faisant, le prochain passage parisien aura lieu en début d’année dans la salle du Zénith. On craint que ALT-J ne se perde un peu cet espace peu propice à ce qu’ils savent faire : nous transporter.

Photos © STBC

 

0 comments on “ALT-J (29/09/14) – Casino de Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :