Live Reports & Pics

CYMBALS (16/10/14) – La Cigale, Mama Event

CYMBALS, quatre jeunes anglais venus de Londres et encore relativement inconnus en France. Sous une formation différente en 2010, ils avaient déjà signés 2 albums de très bonne facture aux sons punk bondissants, peut-être malgré tout un peu perdus entre les déferlantes britanniques de l’époque.
Mais c’est en ce début d’année avec l’album « Age of Fracture » qu’ils semblent pleinement avoir trouvé leur voix musicale. Plus radicaux que Breton, moins minimal que Metronomy, le groupe emprunte aux 80’s ses plus beaux moments de synth-pop, de dance music et de mélodies rêveuses, et réussi à déployer  une créativité folle pour nous faire planer autant que danser frénétiquement.

C’est ainsi qu’on retrouve Jack Cleverly, la voix du groupe, avec Dan Simons, l’autre tête pensante au synthé, accompagnés de Matt Collins à la basse/clavier et Guy Henderson à la batterie. Ce soir le groupe fait l’ouverture de la soirée au MaMA Event, il fallait donc être la tout au début pour profiter de leur première venue en France. Au vu du public très jeune et clairsemé et de la programmation curieuse de cette soirée Bi :Pole (Stand High Patrol et son sound-system dub hip-hop semble être le groupe star, faites le lien…) on se dit que l’auditoire va peut être passer à coté. Mais tant pis, les garçons sont aussi là pour se faire découvrir.

Cymbals 03

En arrivant tranquillement sur la scène, ils entament le set par le superbe morceau final de leur album, le bien nommé « The End« , balade lancinante sans fin racontée en français au spleen entrainant et aux rythmiques dance. Les tubes vont alors s’enchainer tranquillement pendant une bonne cinquantaine de minutes. « Winter 98″ nous plonge dans une nostalgie reveuse, rythmée par un synthé dancefloor à souhait. « The Natural World » se joue d’un funk mid-tempo affolé par des notes electropop du plus bel effet. « You Are ou This City » s’envolent dans des rythmes épurés et enchanteurs.

Quel dommage alors que le son ne soit pas optimal ce soir. Le synthé et la batterie paraissent un peu en dessous, planqués derrière les guitares et il manque un peu de la froideur caractéristique de l’album. Mais les londoniens ont vraiment le chic pour construire des morceaux à empilements variables, pour se trouver une place entre la new-wave, le disco, et une electro boostée aux riffs de guitare, nous embarquer dans un spleen lunaire toujours renouvelé. A ce titre, leur album est un modèle de composition sans temps-morts.

Le titre « Erosion », sous influence New Order revendiquée, détonne curieusement mais est une telle merveille d’écriture qu’il nous entraîne forcément vers d’autres hauteurs. Et il faut attendre la fin du concert pour profiter du génial single Like an Animal. Avec sa ligne de basse fatale, ses arrangements groovy, sa construction malade mais terriblement obsédante, CYMBALS réussi à coups sur à faire danser autant qu’à rêver.

A peine le concert terminé, on aimerait s’y replonger immédiatement. Mais rassurons nous, les garçons nous ont promis un prochain détour parisien en décembre.

Cymbals 09

Photos © STBC

0 comments on “CYMBALS (16/10/14) – La Cigale, Mama Event

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :