Live Reports & Pics

FINK (26/11/14) – Le Trianon

Le Trianon affichait complet mercredi soir et pour cause : FINK y posait ses guitares pour la soirée.

Hier prodige de l’électro, Fin Greenall alias Fink (made in England) a opéré un virage à 180° en 2006 et s’impose depuis en figure pop-folk. Il présente « Hard Believer », sixième album studio de Fink (produit par Billy Bush: Beck, Garbage, Foster the People…). Les trois membres du groupe (Fin Greenall – voix, guitare, Tim Thornton – batterie, guitare et Guy Whittaker – basse) ont enregistré ce disque aux mythiques studios Sound Factory, à Hollywood…Pour cette tournée ils sont cinq sur scène (deux nouvelles recrues aux claviers et guitare électrique) et ce set ne nous laissera décidément pas indifférents…

Présence scénique incroyable, les 5 musiciens arrivent calmes et posés. D’ailleurs cette impression de maîtrise, de force tranquille ne nous quittera pas du concert, preuve que nous avons affaire à de vrais passionnés à l’aura indéniable. On ressent leur plaisir d’être là sur scène et le public leur rend bien.

Fink5

 

Le groupe de Fin Greenall arrive à reproduire sur scène cette sensation de moment suspendu dans le temps. Son folk moderne tout en clair-obscur séduit, nous on succombe à Sort of revolution, Pilgrim, Shakespear, autant de pépites réinterprétées sur scènes leurs donnant un nouveau relief sonore. Éclairages enveloppants, le public entre en communion quand résonne Perfect Darkness, ou quand se fondent les notes blues introduisant Hard Believer.

Les fans de la première heure noteront que le set de 12 titres fait la part belle aux deux derniers opus (Perfect Darkness et Hard Believer), nous, nous laisseront bercer par la voix profonde et le charisme empreint de simplicité de Fin Greenall.

SAM_2397

Soul acoustique qui se love à nos oreilles, sensualité pressante, on repartira du Trianon en flottant comme sur un nuage.
Car si vous aviez encore des doutes, voilà on vous le dit, FINK est de ces groupes où le live peut changer le cours d’une vie musicale, ou du moins devenir une addiction (FINK ou le chocolat, le choix est fait !) et squatter votre playlist en toutes circonstances.

Photos © STBC
Remerciements à La Mission

0 comments on “FINK (26/11/14) – Le Trianon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :