Live Reports & Pics

GIRLS NAMES (23/10/15) – La Machine du Moulin Rouge

C’est tout aussi impatient et ravi que plus tôt dans la semaine pour Marietta (voir ici), que nous retournons à La Machine du Moulin Rouge pour bien entamer le week end. Nous assistons aux trois derniers titres de MARBLE ARCH, que avons croisé à de nombreuses reprises cette année. La pop rêveuse tendance shoegaze du rennais nous est toujours agréable et les trois derniers titres auxquels nous assistons ce soir, ne dérogent pas à la règle.
Après un album très bien reçu par la critique et de nombreuses dates,  MARBLE ARCH va redevenir Yann, le temps d’une pause bien méritée. A bientôt ….

Marble Arch 02

On vous prévient de suite, le nouvel album de GIRLS NAMES « Arms Around A Vision » sorti le 02 octobre, sera encensé dans notre sélection du mois (en ligne lundi prochain). Les irlandais ayant donc réussi à faire aussi bien que lors du précédent LP « The New Life » (2013), on était donc en mesure d’attendre beaucoup du show de ce soir.
Résultat à la hauteur de notre attente avec un show terriblement efficace de la part des quatre musiciens à l’allure  sobrement punk. Romantique et ténébreux, le groupe pourrait être directement sorti de la fin des 70’s, on l’imagine sans difficulté reprendre le flambeau de la référence Joy Division.
Peu communiquant, Cathal Cully, chanteur/guitariste, s’applique à maintenir la tension de sa voix sombre et grave, le regard souvent perdu au loin. La rythmique est précise et s’attache, notamment grâce à une ligne de basse omniprésente, à garder le cap d’un post punk inspiré. Le guitariste leader et son comparse de six cordes Philip Quinn, peuvent ainsi se permettre d’étirer certains morceaux au delà des formats standards, en triturant leurs instruments. Les irlandais se hasardent alors vers un terrain noisy et aventureux où ils se sentent terriblement bien.

Girls Names 01

Girls Names 02

Girls Names 04

Des titres récents comme « Réticence » ou « An Artificial Spring » sont juste des brûlots taillés pour la scène.  Le dernier LP est forcément bien représenté sans oublier de nous rappeler que la discographie de GIRLS NAMES renferme une pléiade de titres que l’on pourrait ranger dans la catégorie « classique » du genre.
Le public amassé devant la scène ne boude pas son plaisir et les corps se tortillent un peu plus d’avantage que le concert avance. Car oui, ce post punk élevé à la new wave est , allez on s’enflamme, une des musique les plus dansantes qui soit dans le rock actuel (partant du principe que la majorité des autres musiques faites pour danser nous importent peu). La boucle de « The New Life » qui s’étire sur presque dix minutes est juste une invitation à l’abandon total de son corps, pour le laisser se faire trimbaler par cette rythmique bousculée par les bruissements de deux guitares maltraitées. Il serait facile de reprocher une certaine similitude, propre au style, entre les morceaux. On ne souhaite pas s’arrêter à ça, ce serait faire offense à un groupe talentueux et plus complexe qu’il n’y parait. Nous, on retourne danser ….

Girls Names 06

Girls Names 08

Girls Names 11

Photos © Bastien Amelot ; texte © STBC
Remerciements à La Machine du Moulin Rouge

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s