Live Reports & Pics

SLAVES + Spring King (07/11/15) – La Maroquinerie

Samedi dernier, nous étions une goutte d’eau dans le sauna chaotique de la cave de la rue Boyer, pour une soirée des plus mémorables.

SPRING KING entament la soirée avec force sourires et bienveillance. Si les mancuniens semblent surpris de l’accueil chaleureux qui leur est réservé, leur set est amplement gorgé de petites pépites pop rock qui s’apprécient aisément. Quelques fans déjà acquis dans la salle se réjouissent, ceux venus pour SLAVES sortent dans l’ensemble satisfaits de ce bien nommé bout de printemps, qui ne dénote guère en ce 7 novembre tout à fait clément.

DSC00117 (merch)

DSC00122 spring king

DSC00192

DSC00173

DSC00160

DSC00153

DSC00141

DSC00136

DSC00203

Lors du changement de plateau, nous ne comprenons pas vraiment ce qui se trame. A mûre réflexion, nous supposons que les managers de la tête d’affiche souhaitaient l’installation d’une crash barrière, ce à quoi le tourneur a dû soumettre la Super idée de lui substituer 2 vigiles décérébrés n’ayant manifestement aucune expérience en concerts punk. Problème pécuniaire ou lancement-test d’un nouveau concept qui nous échappe totalement, les dits vigiles n’attendront pas le début de set pour expliquer qu’un gap d’un mètre doit persister entre la scène et le public. Mais oui. Idée toute aussi brillante que la prestation de SLAVES, entamant les premières millisecondes de « White Knucle Ride », a été brutale. Un pogo tout à fait approprié, un public sauvage et déchaîné, une chaleur à fondre sur place…

DSC00224

DSC00257

DSC00250

DSC00239
Isaac Holman derrière ses fûts, enchaine le chant avec plus de justesse que ce que nous avions précédemment vu, et se déversera de toute sa sueur à mesure qu’il suggère à tous de bien rester hydraté. Laurie Vincent est lui armé de sa Airline ’59 1P à 5 cordes (6 c’est trop), voire d’une basse sur « Cheer Up London », hymne rock’n’roll au bien-être dans sa peau. L’audience est parfaitement en phase, et connait sur le bout des doigts les titres des deux LP des ptits gars du Kent. Quelques nouveautés seront d’ailleurs offertes ce soir, et particulièrement bien reçues. Isaac, approchant la fin de set, conclue « Are You Satisfied » par un Yes I am Paris…

DSC00268

DSC00313

DSC00349
L’acoustique tout au long était irréprochable, et les morceaux imparables qui constituaient la setlist auraient dû faire passer un moment extraordinaire à tous. Néanmoins la « sécurité » n’aura cessé de s’avérer plus pénible qu’efficace. Lorsque Laurie s’échappe en slam dans une fosse en délire, debout sur des dizaines de mains, sur la géniale « Hey » en forme de final (on se demande pourquoi il n’y a pas eu de rappel), il se viande méchamment (voir la vidéo) la tête la première en approchant la scène. Bravo les gars, vraiment, très ingénieux ce concept de faire le vide lorsqu’un slammeur, artiste ou lambda, arrive près d’un vigile. Nous avons morflé mais ce concert restera un des tout meilleurs de notre vie.

DSC00320

DSC00350

DSC00385

DSC00367

DSC00361

DSC00354

DSC00217

Textes et photos © erisxnyx pour STBC
Remerciements à la Maroquinerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s