Concours

Concours : release party WALL OF DEATH (terminé)

Il y a tellement de choses qui ont joué dans la composition de « Loveland », le nouvel album du trio psychédélique français WALL OF DEATH. Il y a d’abord le groupe lui-même : Gabriel Matringe, guitariste et ancien violoncelliste, Brice Borredon, qui a connu une enfance campagnarde dans le Sud de la France et s’est complètement investi dans le piano depuis l’âge de six ans, et Adam Ghoubali, batteur autodidacte qui a eu le déclic en écoutant les Doors. Enfin, il y a Hanni El Khatib, du label Innovative Leisure, le guitariste qui fait voler les genres en éclat, qui partage des morceaux avec GZA du Wu Tang Clan, et qui, en tant que producteur, a accompli avec WALL OF DEATH son travail le plus ambitieux à ce jour. Il y a la pile d’équipements vintage – orgue, synthétiseur, piano électrique, ainsi que ce mellotron, carrément succulent. Il y a ce poulet vivant nommé Chickpea, qui montait la garde à l’entrée du studio Jazzcats à Long Beach en Californie, et ne laissait personne le caresser, si ce n’est Brice Borredon («on s’est d’emblée compris et respecté l’un l’autre», explique-il).

« Loveland » se révèle être un album psychédélique, mais d’une manière unique en son genre, et aucunement comparable à la cohorte d’albums psychédéliques sortis en 2015, qui sonnent tous comme saignés à blanc, enduits de reverb par presque tous les pores, et colmatés de fuzz sur le peu de place qui reste. « Loveland » est au-delà : une œuvre d’art, ou même d’architecture, une sorte de château-cathédrale édifié sur des catacombes, des cavernes et des passages secrets, où l’entrée se confondrait avec la sortie. Une minute à peine après être entré dans ce nouvel album, les vocaux de Gabriel explosent soudain à l’infini… A partir de là, WALL OF DEATH plonge dans le vide. Nulle place pour le garage brutal et rageur ici, pas plus que pour les jam-sessions sans but. « Loveland » est par définition une combustion lente, avec rythme cinématographique et espace illimité, auquel s’ajoute ce mellotron, quasiment le quatrième membre du groupe.

Première partie : JUDAH WARSKY (Pan European Recording – FR)

En partenariat avec La Maroquinerie, on vous offre des places pour la release party de l’album, le lundi 21 mars.

Pour participer :

1) Like notre page facebook et le post associé (ici) – Augmente tes chances en partageant le post.
2) Envoie un mot doux à contact.stbc@gmail.com (merci de préciser dans l’intitulé de ton mail « concours wall of death»)
3) Fin du concours le samedi 19 mars en fin de journée.

wall_of_death_album_loveland

0 comments on “Concours : release party WALL OF DEATH (terminé)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :