Live Reports & Pics

WILD BEASTS (13/10/16) – La Gaité Lyrique

Auréolés du succès de leur 4ème album « Boy King » sorti il y a peu, les 4 anglais de WILD BEASTS étaient enfin de retour à Paris, alors qu’on ne les y avait plus vu depuis leur prestation à Rock en Seine en 2014.

La box de la Gaité Lyrique se remplit doucement pendant que le duo franco-anglais POSTAAL assure la première partie. Nappes electro, beats dub, chant intimiste qui s’emballe avec puissance, les rythmiques réussissent à nous emballer assez vite. Mais la jolie mise en lumière du groupe ne cache pas longtemps l’ennui. Passé les premiers titres, la production léchée ne masque plus la répétition et on se prend plutôt à rêver de la suite. Néanmoins le duo est tout jeune et le temps les fera sans doute gagner un peu plus en consistance.

postaal-04

Puis les quatre garçons de WILD BEASTS foulent enfin la scène, arrangée d’une tonne de lumière pour l’occasion, en adéquation avec le look néon 80’s du nouvel album. Le départ sur le single « Big Cat » permet d’emblée d’apprécier la finesse des arrangements, le son classieux du groupe, et la voix toujours aussi pure du chanteur Hayden Thorpe. Une bonne moitié de la setlist sera donc logiquement consacrée au petit dernier ‘Boy King’, qui donne une allure boostée au concert, là ou les anciennes prestations avaient joué davantage la carte de l’intimité. Cela dit, les refrains irrésistibles de ‘Alpha Female’ ou les grosses guitares de ‘He the Colossus’ ont le mérite d’envoyer sévère ! Et le groupe sait se donner, à l’image du bassiste Tom Fleming, toujours surexcité de son côté, manquant de se vautrer à chaque frottement de corde, mais aussi tellement génial lorsque sa voix de baryton vient compléter celle de son pote (Lion’s Share) ou s’empare carrément des titres (Ponytail, la folle ‘All the King’s Men’, la complexe ‘2BU’…).
On est vraiment content de voir WILD BEASTS s’épanouir dans la voix d’un rock lyrique, sophistiqué, certes éloigné des genres traditionnels mais qui sait se rendre si charnel et stimulant dès lors qu’on se laisse emporter.
La prestation du groupe se révèle assez solide et le public applaudit longuement entre chaque titres, témoignant d’un véritable respect. Passé la quinzaine de titres, le groupe reviendra pour un rappel de trois titres. Le puissant, sensuel et très efficace single ‘Get my Bang’, l’habitée ‘Celestial Creatures’ qui permettra à Thorpe de venir pousser la voix parmi le public, avant de terminer sur un ‘All the King’s Men’ laissant libre cours à la furie vocale de Fleming.
De quoi nous confirmer que ces bêtes sauvages ont encore de beaux horizons devant eux !

wild-beasts-01

wild-beasts-08

wild-beasts-07

wild-beasts-06

wild-beasts-05

wild-beasts-04

wild-beasts-03

wild-beasts-02

wild-beasts-09

wild-beasts-10

Texte et photos © Bastien Amelot pour STBC
Remerciements à Super!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s